Batteries Lithium - bonnes pratiques

Au moment de la rédaction de ce document , il n’existe pas encore de réglementation en vigueur pour le stockage des batteries Lithium. Et rien n’est prévu. Il est maintenant bien connu que les batteries Lithium peuvent présenter un danger lors du stockage et surtout au moment du chargement.

Pour le stockage des batteries lithium et les réglementations sur le transport des substances dangereuses  

 Selon la législation sur le transport de substances dangereuses : les variations de la protection selon le potentiel de danger, par ex. différenciation entre les produits neufs, les batteries en fin de vie, les batteries endommagées, les prototypes, etc.

Conformément à la loi sur les substances dangereuses : adapter les lieux de stockage de substances dangereuses,les restrictions d’accès, la ventilation, interdiction de stockage groupé.

Les solutions de stockage sécurisé suivantes ont fait leurs preuves 

  • Armoires de sécurité selon EN14470
  • Récipients et systèmes de transport conformes à l’ADR avec fonction de protection incendie
  • Conteneur coupe-feu avec résistance au feu approuvée

 

Autres contraintes

Le stockage est seulement autorisé si les batteries Lithium sont testées selon UN38.3, sinon uniquement après une évaluation des risques 

  •  Ne chargez pas les batteries dans la zone de stockage !
  • Le chargement doit être fait séparément du stockage
  • Charger uniquement les besoins du quotidien, en dehors du lieu de stockage
  • Limitation de quantité minimale ou encapsulation

 

Il est recommandé de consulter son assurance afin de déterminer la meilleure manière de les stocker. En cas de quantités importantes à stocker, merci de consulter également les pompiers. 

Voir également la protection incendie

 Réglementation de transport

 Depuis 2009, les batteries Lithium sont officiellement classées en classe 9 (diverses substances et objets dangereux). 

Pour les petites batteries Lithium (<100Wh), le législateur a introduit la réglementation spécifique 188 dans l’ADR pour par ex. banque chargeur mobile, les téléphones portables ou des batteries d’ordinateurs portables. Dans certaines conditions, leur transport n’entre pas dans le cadre du transport de substances dangereuses, considérablement plus complexe, des batteries plus importantes.

 

Les points suivants doivent être pris en compte dans le cadre du transport
  •  UN 3090 (batteries Lithium-métal) ou UN 3480 (batterie Lithium-Ion)
  • Classification en petites piles (selon SV188) ou plus grandes batteries Lithium
  • Choix du contenant ou de l’emballage
  • Emballage conforme
  • Étiquetage conforme ADR

 

Il existe diverses réglementations et instructions d’emballage pour les batteries Lithium selon l’ADR (c’est-à-dire concernant le transport par route). Celles-ci diffèrent parfois considérablement dans les exigences associées et le choix du contenant ou de l’emballage. 

 

L’ADR distingue

  •  Batteries Lithium neuves / intactes (cas normal)
  • Batteries Lithium avec statut de prototype 
  • Batteries Lithium défectueuses / endommagées 
  • Batteries Lithium pour recyclage / déchets

 

En règle générale, le transport aérien est beaucoup plus compliqué, l’expédition de batteries Lithium défectueuses / endommagées est strictement interdite. Il y a déjà eu trop d’accidents avec des batteries Lithium dans les avions, parfois même avec des crashs. Il est conseillé de consulter à l’avance le transporteur. 

 

Disposition légales – obligation d’informer

Toutes personnes impliquées dans le transport de substances dangereuses (telles que les batteries Lithium) DOIVENT être informées des exigences relatives cette activité et de leurs responsabilités. Ceux qui ne sont pas soumis à la législation sur les substances dangereuses (par exemple en raison de la SV 188) devraient savoir exactement pourquoi ils en sont exemptés et à quelles obligations ils doivent se conformer.

 

Particularité : transport de batteries lithium en tant que substances dangeureuses

Dans le droit du transport, les batteries Lithium sont considérées comme des substances dangereuses. Dans tous les cas, une approbation UN du conteneur à elle seule ne répond pas à toutes les exigences pour effectuer un transport conforme à l’ADR. Nous recommandons donc à nos clients d’acquérir les connaissances spécifiques et pertinentes de ce domaine et de former de manière approfondie les employés responsables afin que les conteneurs soient utilisés correctement. Cela comprend la connaissance appropriée des instructions d’emballage officielles, l’étiquetage selon l’ADR et la manipulation correcte de, par ex. B. des batteries Lithium endommagées.

 

Règles générales de sécurité

 

  • Respect et conformité de toutes les spécifications du fabricant et des fiches techniques des produits
  • Prévention des courts-circuits externes (protection contre les court-circuit entre les pôles de la batterie, par exemple en utilisant des capuchons pour ces pôles)
  • Prévention des courts-circuits internes (protection contre les dommages mécaniques)
  • Ne pas exposer directement et en permanence à des températures élevées ou à des sources de chaleur (par ex. également à la lumière directe du soleil)
  • Dans les zones non protégées par des systèmes d’extinction automatique, une séparation d’au moins 2,5 m des autres matériaux inflammables doit être observée
  • Les batteries Lithium endommagées ou défectueuses doivent être immédiatement retirées des zones de stockage et de production. Les batteries Lithium endommagées ou défectueuses doivent être stockées à une distance de sécurité ou dans une zone séparée protégée par un système de protection incendie jusqu’à leur élimination.
  • Seules les piles et batteries pour lesquelles des preuves de conformité selon UN 38.3 sont disponibles peuvent être stockées (les prototypes peuvent être stockés dans des cas exceptionnels et uniquement après une évaluation des risques.
  • Lors de la charge des batteries, les instructions du fabricant et de l’assureur doivent être respectées.

 

Source: VdS 3103

 

Règles de sécurité spécifiques

Une attention particulière doit être portée aux batterie lithium de faible puissance (≤ 100 wh)

 Les règles générales de sécurité s’appliquent aux batteries de cette catégorie. Il n’y a pas de règles de sécurité spécifiques. Pour des quantités de stockage plus importantes (volumes de plus de 7 m³ ou plus de six palettes Europe), les instructions pour les batteries Lithium de moyenne capacité s’appliquent.

 Batterie lithium de puissance moyenne (> 100 wh et ≤ 12 kg)

Les zones avec des batteries de puissance moyenne doivent être physiquement séparées des autres zones (au moins 5 m) ou structurellement séparées par une paroi résistante au feu. Le stockage mixte avec d’autres produits pouvant accélérer un incendie doit être évité. La zone de stockage doit être surveillée par un système d’alarme incendie approprié et connecté à une surveillance permanente. Si des systèmes d’extinction d’incendie sont disponibles, les informations sur les agents d’extinction appropriés indiqués dans les fiches techniques des différents produits doivent être prises en compte. Si les quantités de stockage sont plus importantes (surface occupée > 60 m² et / ou hauteurs de stockage > 3 m), les instructions relatives aux batteries Lithium haute performance s’appliquent.

 

Batterie lithium haute performance (> 100 wh ET> 12 kg)

Selon l’état actuel des choses, il n’y a toujours pas de connaissances fiables sur les mesures de protection adéquates pour les batteries hautes performances. Les mesures de protection doivent donc être décidées individuellement en concertation avec l’assureur. Les mesures possibles ici sont, par exemple :

  •  Séparation et limitation des quantités
  • Stockage dans des zones séparées ignifuges ou stockage en respectant une distance de sécurité (séparation spatiale de 5 m)
  • Systèmes d’extinction automatique

Source: VdS 3103

 

L’évaluation des risques

 Le mode d’emploi et, éventuellement, une « fiche de données de sécurité » du fabricant de la batterie fournissent une première orientation. Les dangers liés aux batteries Lithium sont multiples : risque électrique, risque d’incendie, risque environnemental, fuite d’acide, etc.

 

Pour déterminer les risques liés aux batteries Lithium, vous devez examiner l’ensemble du processus dans l’entreprise, dès la réception de la marchandise entrante, de la production au stockage en passant par la gestion des déchets. Il est cependant crucial de définir une classification selon les risques : neuves, endommagées, en cours d’utilisation, en charge, etc.

 

Exemple typique de ce qui doit être reconnu et évalué dans une évaluation des risques

  • Les employés doivent connaître les critères à partir lesquels une batterie Lithium est suspecte ou est considérée comme défectueuse / endommagée (pour qu’elle ne soit plus utilisée)
  • Un processus de traitement des retours / réclamations des clients doit être mis en place afin de décrire le cycle du traitement, dès leurs arrivés dans un état non-défini (susceptible dangereux) jusqu’au retour chez le client ou jusqu’à l’évacuation comme déchets. L’évaluation des risques par l’employeur doit prendre en compte la charge des batteries Lithium.
  • Tous les dangers associés au processus de charge et au stockage des batteries doivent être évalués afin de déterminer les mesures nécessaires pour la sécurité de travail. L’évaluation des risques sera documentée par écrit et servira de base pour organiser les instructions et formations des employés et servira également comme guide d’utilisation des batteries Lithium. 

 

La protection incendie

La protection incendie est importante et nécessaire. Un protocole devrait être mis en place. En plus des mesures de protection structurelles / techniques (par exemple armoire de sécurité), des mesures de protection liées à l’organisation / au comportement (par exemple la séparation des batteries endommagées) sont à mettre en place. L’employeur doit également traiter la question des systèmes de sprinkler, des détecteurs de fumée et des alarmes incendies.

 

Mais le meilleur concept de protection incendie ne sert à rien si les employés ne sont pas préparés à une situation d’urgence. Donc : formation des employés, définition de la chaîne de secours, mise à disposition d’extincteurs manuels et, si nécessaire, EPI, formation premiers secours.

 

Consultation avec les pompiers et l’assurance des biens

 La protection incendie devrait être un travail d’équipe ! Il faut pour cela réunir les fabricants des solutions de stockage sécurisées, les salariés concernés, les managers, les agents de protection incendie, les représentants de la compagnie d’assurance, les pompiers et des experts externes.

 L’efficacité de la protection incendie doit être vérifiée régulièrement et si nécessaire actualisée.